.:Le meilleur des forums 24h chrono:.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 rrreeerererrerererererre

Aller en bas 
AuteurMessage
Naruto Uzumaki
Sannin Légendaire de konoha
Sannin Légendaire de konoha
avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 20/11/2010
Age : 24

Feuille de personnage
Vie :
1815/2000  (1815/2000)
Chakra:
740/2000  (740/2000)
Ryos: 2500

MessageSujet: rrreeerererrerererererre   Sam 12 Nov - 23:11





Tsubaki D.
Tensei


• Age : 34 ans
• Nom : Tsubaki D.
• Prénom : Tensei
• Race : Homme (Humain)
• Ile natale : L'île de Tsubaki
• Surnom : Le Légendaire
• Rêve : Détruire le gouvernement mondiale et apporter la paix au monde actuel !
• Camp : Révolutionnaire
• Rang : Peut importe, n'allez pas trop bas non plus XD
• Fruit du Démon : Gura Gura no Mi | Fruit de la Secousse : Permet à son utilisateur de créer des ondes sismiques provoquant des tremblements de terre ou des fissures qui détruisent tout sur leur passage. Leur force varice selon l'envie de l'utilisateur. Le pouvoir de ce fruit est tellement puissant qu'il peut provoquer des tsunamis ou des abîmes. Les ondes sismiques peuvent aussi recouvrir les armes pour augmenter leur puissance de coup.

• Sabre : Kyôka Suigetsu [je l'aurais surement au cours de mes rp !
• Haki : Kenbun-shoku - la Couleur de l'Armement : Ce Haki est une armure invisible qui recouvre le corps. Ceux qui le possèdent peuvent :
-Améliorer leur défense pour se protéger des attaques.
-Augmenter son attaque et/ou celle d'une arme.
-Toucher le corps d'un utilisateur du Fruit du Démon.

• Autre arme : Kunai spéciale
• Métier : Archéologue - Charpentiers - Bretteur - (il doit découvrir les autres métiers aussi au cours des rp.)


Un visage unique ...





    Tsubaki D. Tensei est un homme d’âge assez moyen et de visage jeune ayant beaucoup d'avenir, ses yeux bleues comme celui de son fils Ahmato, cette couleur bleue représente l'eau, le ciel et la paix selon Tensei, il lui arrive que ces yeux changent de couleur selon son humeur mais la plus part de temps ces yeux sont bleues. Son nez assez normal comme la plus part des humains ayant un charismatique assez élevée. Il a une bonne musculature qui est dû à ses entraînement personnelle, il en fait quasiment tous les jours afin d'acquérir la puissance. Sa chevelure jaune lui donne encore plus la classe et un charismatique très voyant c'est grâce à cela que sa femme est tombée amoureuse de lui quand elle la vu pour la première fois à l'âge de 16ans, ses cheveux jaunes se couchent sur les côtés formant des piques très beau et lui donnant encore plus la classe. Un visage très agréable à voir, tous les filles ordinaires voyant ce beau jeune homme âgé dans les trentaines tombent sous son charme mais, malheureusement pour eux, il n'a pas le temps de jouer au plus beau garçon, non seulement il a une femme mais, il a aussi des objectifs. Plus le temps passe et plus Tensei devient plus beau, plus son visage brille et lui donnant encore plus la classe, en regardant le tensei de maintenant et celui d'avant il y a une énorme différence comme je le disais à l'instant plus le temps passe plus tensei devient beau. Il ne prend pourtant jamais soin de son corps c'est plutôt son corps qui prend soin de lui étonnant non ? Il est l’un des rares personnages de ce monde qui répond le mieux au bon vieux stéréotype de révolutionnaire, d'un chef, d'un futur chef de révolutionnaire. Sa tenue vestimentaire lui donne encre plus la classe que son corps. Tensei est né avec beaucoup d'amour, beaucoup d'amour maternelle c'est pour ça qu'il est aussi classe que n'importe qui.

    La première fois quand Tensei devint un homme il portait une chemise blanche à bouton totalement ouverte aux manches longues, il revête aussi un pantalon vert à motifs en lignes blanches, une écharpe jaune comme la couleur de ses cheveux autour de sa taille et des sandales pour faire le tout sur son mode d'habillement. Cette façon de s'habiller c'était quand il avait que dix-huit ans.

    Ensuite, en faisant ses recherches sur le passé, (ne pas oubliez que tensei est un archéologue hors pair) il a ajouté un gros blouson rouge sur son costume, avec des bracelets en or et de perles sur chaque poignet et des bagues incrustés de pierres précieuses sur tous les doigts des deux mains. D'où vient cette richesse soudaine ? C'est surement le reste de ce qui reste sur l'île de Tsubaki. Pour finir sur le niveau vestimentaire à ses 34 ans Tensei porte toujours un T-shirt bleu, un pantalon noir ou autre couleur et un gilet pare-balle vert et surtout ne pas oubliez ce qui lui donne plus la classe sa cape blanche ou rouge écris dessus « Ma justice » sur le dos. Enfin, on peut dire que Tensei est un homme qui a une grande endurance aux attaques physiques et un homme qui reste mystérieux et aime beaucoup surprendre l'ennemi.



Une personnalité unique




    Tsubaki D. Tensei est un personnage particulièrement mystérieux. Il possède une personnalité difficile à comprendre car, d’une part, il est capable des pires actes comme pour l'extermination de tous les bourgeois y compris les parents de sa femme lors d'une nuit ou tout le monde dormaient sur l'île de Tsubaki et d’autre de part, il est aussi capable de montrer un ton sympathique, généreux et bien-heureux. Essayons de décrire la psychologie de ce mystérieux personnage.

    Comme beaucoup de gens qui portent l’initiale D. Tensei croit dur comme fer au destin et aux rêves des Hommes, il est aussi un homme très amicale, aimant s’amuser et il se soucie des gens, du moins seulement de certaines personnes. Malgré tout, c’est un homme très amoral, il à une sorte d'esprits qui le met sur le mauvais chemin mais, il arrive reprendre ses esprits aussi vite que possible. Quand il est en mauvaise humeur et pris par son propre esprit malfaisant, il lui fait croire qu’il n’y a ni de « bonnes » ni de « mauvaises » personnes dans le monde, ce qui est contraire au sens moral même si incroyablement logique, tout est une question de point de vue. Par ailleurs, c’est un combattant fort et féroce qui n’a, apparemment, peur de rien, y compris de la mort. Il semble aussi être un homme très relax à qui la chance sourit facilement, un peu comme son fils Ahmato. C'est surement dû à sa volonté étant donné qu'il n'abandonne jamais.

    De plus, c’est également quelqu’un de très impatient, capable de faire des accords secrets avec n’importe qui et de planter des couteaux dans le dos sans aucune hésitation. Pour le prouver, il a passé plus de deux ans au service du cp9, une organisation secrèt du gouvernement ayant que des assassins. Dans le seul but de trouver la puissance qu'il convoite tant et il réussi à avoir ce qu'il voulait en ayant la possession du fruit du démon : le Gura Gura no Mi, fruit extrêmement puissant capable de détruire le monde et il a réussi à maitriser la technique du déplacement instantané du cp9 nommée « SORU ». C’est d’ailleurs pour sa que les gens qui les connaisses assez le considère comme un grand manipulateur, un vrai calculateur et une personne de diaboliquement intelligente. Les plans qu’il a conçus pour son destin sont pour lui infaillible et il fera tout pour les atteindre, quelques que soient les dégâts collatéraux et les moyens pour y parvenir. Il utilisera n’importe quelle opportunité pour se rapprocher de son objectif qui est de détruire le gouvernement mondiale. Tsubaki D. Tensei écrasera sans pitié quiconque osant se dresser contre lui et lui barrer la route vers l’ambition de toute une vie.

    En plus de cela, Tsubaki D. Tensei arrive à s’adapter à presque toutes les situations qui s’offrent à lui. Cependant, malgré son caractère amoral, Tsubaki D. Tensei sait prendre soin de ses compagnons, au point même de les protéger contre les attaques ennemi etc... Tsubaki D. Tensei aime particulièrement les personnes qui suivent leurs rêves en se foutant de l’avis des autres et de leurs jugements. Il raille les désillusions de ses opposants et leur conviction d’invincibilité surtout parce qu’il est lui-même quelqu’un de très fort.


    Son fils ahmato montre ainsi de nombreux traits similaires à son père Tensei, comme avoir un appétit géante, d’énormes ambitions, une attitude insouciante et être capitaine d’une équipe petite mais puissante. Il croit aussi que tous les hommes devraient poursuivre leurs rêves et ne jamais cesser d’en avoir.

    Ensuite, pour mettre une touche finale à cette description, on peut aussi dire qu’il n’hésite pas à mettre sa propre vie en jeu (parfois de manière inconsciente il faut le dire) pour obtenir ce qu’il veut, il fait cela plusieurs fois : lorsqu’il se bat contre Nagato pour récupérer son fils, et quand il avait décider d'affronter a lui seul tous les bourgeois ayant pris le contrôle sur l'île de Tsubaki. Les risques qu’il prend montre bien à quel point Tsubaki D. Tensei a confiance en lui, voir à quel point il se surestime totalement, il fait aussi preuve d’une grande négligence envers ses adversaires ce qui lui vaut de grosses raclées parfois mais, il ne s'avoue jamais vaincu. Cela montre que même si Tsubaki D. Tensei est puissant grâce à son fruit, il ne l’est pas tant que ça sans son fruit.

    Pour conclure cette description psychologique, on peut dire que même si insouciant et joyeux, Tensei une grande soif de pouvoir : il a passé plus de deux ans dans le cp9 , puis les a trahis en vue d’acquérir le puissant comme le soru ou encore le fruit des secousses.




Mon passé me rattrape...

Chapitre I : L'enfance





    Un beau matin ou le soleil était présent, environ vers dix heures du matin, un enfant a vu le jour. Cette enfant c'était moi, Tsubaki D. Tensei. Il pareille que si un enfant est né en voyant la lumière, il ne sera jamais atteint par les ténèbres et celui-ci aura certainement le pouvoir de changer le monde. Est-ce vraiment vrai ? Qui sait ! On le saura tôt ou tard. Ma mère s'appelait Tsubaki D. Guren, elle a 28 ans et à vrai dire elle fait partie des membres les plus importants de l'île, de notre île, elle a déjà travaillé pour le gouvernement, il y a de cela cinq ans mais, en voyant quelques injustices elle démissionna et disparut à jamais en se retrouvant ici sur cette île. Quant à mon père, il s'appelle Tsubaki D. Genji, je ne l'ai jamais vu, il a quitté l'île six mois avant ma naissance, d'après les rumeurs c'est lui le chef, qui est censé être le chef de notre île pourquoi ? Parce qu'il a une certaines réputations sur l'île et le monde, il est très puissant et il agit toujours dans l'ombre, voilà pourquoi il été désigné comme nouveau chef mais, malheureusement on ne le voit pas.

    Depuis qu'il a été promu à ce grade, il a disparu jusqu'à maintenant. De plus ma mère s'inquiétait tous les jours pour lui. Il pouvait au moins la contacter mais, malheureusement il coupa toutes communications avec ma mère et notre île, ce n'est pas digne d'un héritié de Tsubaki, j'espère qu'il est conscient de ce qu'il fait. Six mois sans chef ce n'est pas normal et personne ne pouvait élire un nouveau chef à part le vieux sage de notre île qui s'appelait Yamato Tens'hi, c'est le vieux sage de notre île. Il peut prédire l'avenir, décider du changement dans le village etc . . Enfaîte s'il n'était pas là, notre île ne serait jamais bien organisée comme maintenant si l'on ne compte pas l'absence de mon père. Ma mère était très en colère contre mon père et on lui proposa d'être le chef mais, elle refusa, elle ne veut pas remplacer son mari ce n'est pas digne d'un Tsubaki surtout le remplacer sans raison. S'il était mort où je ne sais quoi elle l'aurait accepté c'est normal mais, là, elle ne peut pas et tout le monde l'avaient félicité pour avoir refusé d'être le nouveau chef. Bref. Un nouveau chef vit le jour après trois mois qui se sont écoulés donc, notre île était sans chef pendant neuf mois.

    Bref. Sept mois plus tard le nouveau chef fit assassiné par un inconnu qu'on n'arrivait toujours pas à trouver ... Comme par hasard le jour de mon anniversaire. Ma mère avait un mauvais pré-sentiment et elle s'inquiétait toujours pour mon père donc, elle me porta sur son dos et quitta notre maison. Qu'avait-elle derrière la tête ? Dur à deviner mais, on ne tardera pas à le savoir ... Elle se dirigeait dans un endroit inconnu, en tout cas inconnu par mois, elle ne m'a jamais pris pour me ramener dans un endroit comme celui là. Un endroit très calme et très flippant, soudain, le vieux sage apparut devant nous. On dirait que ma mère le cherchait depuis le début, alors comme ça c'est ici son périmètre, sa cachette ? Enfin bref, le vieux sage regard ma mère d'un air inquiet et se tenait sur sa canne en bois. Que va-t-il dire ? Espérons une bonne nouvelle même si c'est très peu probable voyant sa tête. Bref, il prit la parole et attrapa l'épaule gauche de ma mère en disant :

    « Guren je sens déjà les battements de ton cœur, je suis désolé te t'apprendre cette mauvaise nouvelle mais, il fallait que je le fasse pour le bien de notre île. Tsubaki D. Tensei, ne viendra pas, du moins pas maintenant. Autre chose, nous avons décidé de te nommer chef pour remplacer Yusa étant donné qu'il a été assassiné par un homme qui est encore sur cette île, je sens sa présence. »

    « Je vois, malheureusement je vais décliner votre offre et je pense que vous savez pourquoi ! Arrêtez de vous amuser avec moi, je suis peut-être une femme mais, pas conne, je sens cette sensation bizarre. Dites-moi seulement que ce n'est pas vrai ? S'il vous plait dites-moi juste que ce n'est pas vrai Yamato ... »

    « Malheureusement si ! Tu sais cette fameux objet qui tient la vie de tous les habitants ? Malheureusement elle a été retrouver par un inconnu masqué et il a l'intention de l'activé. Cette fameuse clef a été retrouver pas par un des nôtres mais, plutôt un des leurs. Je ne vois plus rien dans l'avenir à part la destruction et la mort. J'aurai tant aimé voir ton fils grandir mais, je ne pense pas que j'aurais cette force. Ne pense surtout pas que c'est à cause de ton fils, il est né dans la lumière donc, cet événement n'a aucun rapport avec lui. » dit-il en essayant de persuader ma mère !

    Elle lui répondit directement et en étant le plus clair possible : « Donc, au lieu de nous dire ou me le dire plutôt vous avez refusé et vous avez garder le secret pour vous. Je vous préviens si mon fils meurt je ne vous le pardonnerais jamais ! Bref, je vais essayer de nous sauver, plutôt de vous sauver surtout mon fils en essayant d'abattre cet homme, pendant ce temps je vous confie mon fils. N'oubliez pas s'il lui arrive un malheur, je vous tiens pour responsable et je ne vous le pardonnerais jamais ! Faites votre devoir et je fais le mien. A dieu Tensei, à dieu Yamato !! » dit-elle en m'embrassant une dernière fois ainsi que le vieux sage.

    Qui aurait cru qu'on verrait un jour le vieux sage avec des larmes aux yeux ? Personne et pourtant c'est la réalité. Le vieux était content de la décision de ma mère et je pense que c'est pour cela qu'il avait les larmes aux yeux, il parla en disant : Non ... Non ... Attends ma cher Guren ....... !! » C'était trop tard, ma mère avait pris sa décision et dans notre famille personne ne revient sur sa parole donc, elle ne peut plus revenir en arrière. Elle est partie pour sauver notre île, notre population et notre dignité, plus personne ne peut l'arrêter. Elle reviendra surement pas donc, elle est partie pour se sacrifier afin de sauver tout le monde. Faut être courageux pour choisir une telle décision.

    Non seulement elle est une femme mais, de plus elle a un enfant qui a que un ans. Il y a beaucoup d'hommes qui n'ont rien à faire de leur vie mais, malheureusement ils ne sont pas digne d'être des Tsubakiens vu qu'ils n'ont pas le courage de se sacrifier pour sauver les autres. Bref, son sacrifice ne va pas servir à grand-chose étant donné qu'un possédant la clef Mayori Meiun, soit disant la clef du destin ne peut être vaincu. D'après moi, je pense que tout est de ma faute pourquoi ? Depuis ma naissance rien ne va plus dans ce village, sur cette île. Il n'y a plus d'amour, plus d'amitié, les gens essayaient de s'éviter, la confiance est de moins en moins présente et comme par hasard le jour de mon anniversaire un autre évènement se produit, ce n'est pas dur à comprendre qu'à même.

    Bref, l'ouverture de l'île fut activé surement par l'homme ayant la clef, il était fermer depuis plus de 350 ans et c'est maintenant que quelqu'un parvint enfin à l'ouvrir ce n'est pas un bon signe. Après l'activation de l'ouverture maintenant c'est l'île qui est en train de descendre, l'enfoiré il a réussi à prendre le contrôle avant que ma mère le retrouve, à moins qu'elle soit déjà morte ? Non, elle est plus résistante que ça. L'île descendait de plus en plus, on a l'impression d'être sur un navire volant. Voilà le navire qui s'arrêta en se posant sur une mer, c'est la mer bleue, une mer bien connu dans le monde. Pas loin de notre position se trouvait une base maritime c'est-à-dire une forteresse de la marine. Ainsi notre île fut envahie par la marine et des membres du gouvernement.

    Ils commencèrent par exterminé tous les membres de mon clan soit disant des hors-la-loi parce qu'ils savaient tous lire et certains écrire le poneglyphe. Est-ce une bonne raison pour exterminé une population de plus de 7 000 habitants ? Non, je ne pense pas c'est injuste, très injuste. Bref, la guerre éclata depuis plus d'une heure et on voyait plus de mort de notre côté que de leur côté. ... Deux heures plus tard des canons gigantesques sortit du centre de l'île et pointés sur tous les points cardinaux de notre île, il pareil que ces canons sont plus dévastatrices que les canons d'une forteresse de la marine. La personne qui contrôlait cela grâce à la clef Mayori Meiun qu'il a trouvé, il activa le minuteur pour déclencher ses canons. Il restait dix secondes avant que cette île ne devienne un vrai champs de bataille et un vrai cimetière. Le vieux utilisa une technique soit disant « Soru » en quelques secondes, nous nous trouvâmes dans une grotte. C'est vrai qu'il était plutôt fort pour un vieux. Il restait plus que cinq secondes avant le bombardement et ma mère n'était toujours pas revenu.

Chapitre II : La souffrance






    Plus que cinq secondes, à cet instant un balayeur automatique fut activé et celui-ci balaya toutes personnes, maisons etc ... Se trouvant sur son chemin, la partie qui n'était pas détruite c'était la plus importante et la plus belle. Si nous regardons bien l'agissement de celui qui à trouver cette fameuse clef, il cherche à s'emparer de l'île et de faire de cette île sa propre île. Mais pour cela il va falloir tué tous les Tsubakiens et je pense que c'est ce qu'il compte faire, tant que les Tsubakiens seront en vies il n'aura jamais cette île c'est sûr et certains. Bref, trois secondes avant l'assaut final, deux ... un ... zéro !!!!! Le bombardement commença et le vieux Yamato me racontait ce qui se passait étant donné que nous sommes dans une grotte et ce n'est pas possible de voir ce qui se passe dehors sauf, si l'on possède un pouvoir comme celui de Yamato. L'assaut continua et en moins de cinq minutes plus de 6 000 hommes, femmes et enfants faisant partie de notre clan ont été exterminé. C'est tout simplement impossible mais, c'est la vérité, je ne vois pas pourquoi Yamato me mentirai. Les morts ont été touchés soit par une Gaz venant d'une des canons, soit par les explosions venant des armes à feux comme les mitrailleuses ou encore les boulets des canons de toutes les tailles.


    Le vieux disait que cette puissance était encore loin d'être la puissance ultime de cette clef et de cette île. En parlant de nos hommes, y a pas qu'eux qui sont morts, le gouvernement perdaient aussi énormément d'hommes étant donné qu'ils étaient en train de combattre contre les gens de notre clan. Les maisons étant considéré comme pauvre s'autodétruisaient tout ça grâce au contrôle à distance de cet homme inconnu qui réussit à prendre la clef du destin. Yamato entendit une sorte de bruit et à cet instant il me porta sur mon dos puis attrapa sa canne avec ses mains, j'espère qu'il sait ce qu'il est en train de faire. Soudain deux hommes ayant chacun un Fusil sortit derrière nous, ces deux hommes n'avaient pas l'air de présenter et étaient ici surement pour une mission spéciale de la part de leur chef qu'on peut déjà deviner qui est-ce. Yamato se demandait si ses hommes étaient là depuis le début où ils vinrent de rentrer dans la grotte ? Qui sait ! Enfin bref, le vieux sage attrapa sa canne puis fut un truc bizarre dont je n'ai même pas eu le temps de voir et soudain il sortit un sabre très tranchant et assez épais de sa canne. Puis il pris la parole en disant :


    « Alors, comme ça on peut tout voir ? Je me demande comment vous avez fait pour nous retrouvez ? C'est grâce à Mayori Meiun c'est ça ? Et si vous êtes là c'est pour prendre nos vies ? » Dit-il en se mettant sur sa garde.

    « Oi Oi !! Allons doucement sensei ! Laissé nous faire notre boulot et je vous promets que tout ira bien. » L'un dès deux hommes dit cela en faisant un léger sourire.

    « Mais bien sûr et puis quoi encore ? Vous n'avez aucune fierté, aucun objectif, à part prendre la vie des innocents donc, c'est hors de question de me faire tuer par l'un des vôtres, c'est une honte pour mon clan. Vaut mieux mourir avec dignité que de vivre dans la honte ou encore de mourir dans la honte. Donc vous pouvez toujours rêver bandes de petits morveux !! »


    « Oi Oi !! Allons, du calme vieux schnoque. Si vous avez la puissance, la force de vous battre tout en protègent ce môme tant mieux pour vous, si ce n'est pas le cas vous allez mourir tous les deux. Assez parler maintenant !!! »
    dit-il en prenant son fusil et en ordonnant à son collègue de passer à l'attaque.

    Les choses ce complique, je ne pense pas que le vieux sage serait en mesure de me protéger et de réussir à protéger sa peau donc, soit il réussit l'un et il sacrifie l'autre. Nos deux adversaires du jour étaient pressé de commencer ce combat qui leur semble si facile à gagner. Encore des gens qui sous-estime leurs adversaires sans savoir de quoi ils sont capables, tss.. L'un commença à attaquer le vieux sage, qui lui se défendait plutôt pas mal et il me semble qu'il était à fond dans son combat qu'il ne faisait même plus attention à moi. À part cinq minutes de combat assez équilibrer le vieux Yamato m'avait complétement oublié et avait complétement oublié son autre ennemi qui lui en profita de cette faille pour tirer en me visant avec son fusil. Malheureusement la balle était trop rapide et Yamato ne pouvait pas l'intercepter, il était déjà assez occupé en se battant contre l'autre. Soudain avant que la balle ne m'atteigne on entendit tous « Soru!! » C'est quoi cette technique au juste, ce n'est pas la première fois que je l'attends en plus.

    Soudain ma mère arriva à temps pour se prendre la balle en plein sur son ventre. Elle saignait de la bouge et elle gardait le sourire et les larmes coulèrent des yeux quand elle regardait Yamato puis elle lança son regard en ma direction que j'aperçus de loin son amour envers moi, elle tient beaucoup à moi et elle est prête à tout pour moi, elle vient de le montrer en se prenant la balle en plein milieu de son ventre. Elle n'est pas faible du moins pas à ce qu'elle se fasse tué directement par une balle, si elle devait mourir c'est plus dans la soirée, elle peut encore résister et c'est exactement ce qu'elle était en train de faire. Quant à Yamato, il était fou de rage et lui aussi cria « Kyôka Suigetsu » puis se débarrassa de son adversaire en environ cinq minutes de combat. Voilà il peut être fort quand il le veut, il vient de le prouver, il aurait dû faire cela depuis le début comme ça ma mère n'aurait pas subi cette attaque de fusil. Bref, après avoir vaincu son adversaire Yamato baissa sa garde et l'autre adversaire restant en profita pour lui mettre une balle dans l'épaule. L'avantage n'était plus à nous étant donné que les deux combattants sont K.O, gravement blésé ! Ma mère avait réussi à avoir la clef, cette fameuse clef qui a tué plus de 6 000 habitants de notre clan. Maintenant que la clef a été retrouver, l'île ferma de nouveau comme avant et s'envola de nouveau dans le ciel. Ma mère avait cette clef entre ses mains. Ma mère lança un regard féroce à l'adversaire restant et donna la clef à Yamato mais, malheureusement l'homme qui avait causé toute cette perte apparut, l'homme que ma mère voulait tuer, il apparut en disant :

    « Guren Stop !!!! Donne-moi cette clef, tu ne peux plus t'échapper regard mes hommes arrivent et vont pas tarder à vous encercler. Donne-moi cette clef et je vous épargnerait !! » Dit-il avec un regard pas très content.

    Ma mère le regarda avec un regard féroce puis elle regarda Yamato c'est à cet instant que le vieux sage compris que ce qu'il faisait n'était pas digne d'un homme. Comment pouvez vous laisser une femme se sacrifier pour vous protéger ? Bref, Yamato sortit la clef de sa poche en le montrant à nos ennemis ainsi que leur armée qui est en train d'arrivée puis il attrapa son sabre avec l'autre main et prit la parole en disant :

    "Guren ce n'est pas à toi de te sacrifier mais, plutôt à moi, je suis le plus vieux, prends ton fils et va mettre de l'ordre sur notre île. Fait vite s'il te plait ! » dit-il en ayant les larmes aux yeux !

    Ma mère n'était pas d'accord mais, elle fut ce que le vieux lui demanda. Une fois sortit de la grotte une terrible explosion eu lieu derrière nous, c'était la grotte, elle disparut, elle explosa certainement dû à une technique de Yamato qui se sacrifia afin d'exterminé nos ennemis. Bref, l'onde de choc de l'explosion nous propulsa loin, j'allais tomber sur un bout de bois en forme de pic, qui allait surement me transpercer que soudainement j'entendis encore une fois la fameuse technique « Soru!! » Ma mère se retrouva devant moi en quelques secondes et m'attrapa puis elle se prit le gros bout de bois en forme de pic, là c'est la mort assurée pour elle. Elle meurt avec dignité, elle meurt en étant un héros, sans elle nous serions tous mort à l'heure qu'il est et sans Yamato aussi bien sûr. Enfin bref, moi je suis encore petit et je ne savais pas ce que c'était la mort, ni la peur, au lieu de pleurer je m'amusais sur le sang de ma mère qui était en train de dégoulinait comme de l'eau. Ma mère mourut en ayant comme d'habitude un sourire qui est toujours et qui a été toujours destiné pour moi.
    Quatre ans plus tard, le village fut reconstruit, le clan divisé en deux tribus chacun dès deux tribus cherchait cette fameuse et monstrueuse clef qui a disparu avec Yamato.


    Quant à moi j'ai enfin compris ce qui s'est passé il y a quatre ans et c'est maintenant que je commençais à pleurer pour ma mère et le vieux Yamato. Tous les jours j'allais pleurer sur leur tombe .. La haine m'envahissais, la lumière m'échappait, les ténèbres m'engloutissait, je ne faisais confiance à personne. Nos deux tribus s'affrontaient tous les jours pour montrer leur puissance. Le mot « Paix » n'existait plus sur notre île. La souffrance, la solitude, la peur, c'était les seules choses qui envahissaient les nouveaux nées de notre île exceptions des quelques unes qui était et faisait partie d'une famille bourgeoise. C'était les bourgeois qui dominaient en puissance et à cause d'eux, nous n'avons pas une famille comme avant mais, plutôt des groupes de famille. Le sacrifice de ma mère et de Yamato n'aurait servi à rien finalement vu que chaque personne ne pense qu'à la vengeance. Plus les jours passaient, plus la guerre froide s'installait ... Cinq ans plus tard, maintenant j'ai dix ans et la situation n'a toujours pas changé, qui sera l'homme ou la femme à changer cette situation ? En tout cas cette personne n'existe pas pour le moment.

    Quatre ans plus tard ! J'ai maintenant quatorze ans et j'ai beaucoup grandit, il ne me reste pas grand-chose pour que je devienne un vrai homme. Et durant ces quatre dernières années la guerre étaient terribles, cette guerre de clan a pris toutes les choses qui nous ait chère, cette guerre apporterai encore de plus en plus la haine tout ça à cause de qui ? Les bourgeois bien sûr ! Il n'aurait jamais dû existé du moins pas sur notre île, depuis la mort de ma mère ils sont tout pris et ils contrôlent toute notre île. C'est comme si nous étions dans une dictature. Deux ans plutôt, la guerre était enfin terminée mais, malheureusement c'est les bourgeois qui sont tout pris, la richesse, la loi, tout ! C'était eux et seul eux peuvent décider de l'avenir de notre île, quant à moi je n'étais pas près à abandonner la guerre contre eux, je les écraserais un jour c'est sûr et certain.

    Bref, aujourd'hui je décidais d'aller m'entraîner, un entraînement pas comme les autres, un entraînement au péril de ma vie c'était la seule solution pour apporter la paix à ce monde. A compter de ce jour, j'écraserais n'importe quelle bourgeois ce trouvant sur mon chemin, n'importe et sans raison. J'ai envie d'être un tueur, un vrai tueur qui ne pense qu'à tuer c'est la seule solution pour apporter la paix et regagner notre île, regagner notre dignité et vivre en paix en étant qu'un tribu, qu'un clan et non séparer, les bourgeois d'un côté et les pauvres d'un côté. Après un bon, très bon entraînement, je rentrais dans mon repère étant avec tous les pauvres et je décidais de me reposer. Et ouais, tous les pauvres vivaient ensemble au fond de l'île en étant considéré comme des clochards, comme des vaut rien, et n'importe qui pouvait mourir n'importe quant c'était les bourgeois qui décidaient à notre place. Enfin bref, durant un mois je continuais de m'entraîner jour et nuit et cet entraînement commençait à porter ces fruits, je suis plus fort qu'avant, rien qu'en regardant mon corps on l'aperçoit la puissance se dégager de mon corps. Mes poings étaient durs comme l'acier, bon c'est vrai faut pas abuser qu'à même. Mes coups des poings étaient durs, très dur, je pouvais briser des rochers tout ça grâce à cette entrainement qui a faillit prendre ma vie. Vaut mieux mourir dans la dignité que de vivre dans la honte cette phrase je ne l'oublierais jamais. Bientôt nous entendrons parler de la paix et la liberté sur cette île. Je décidais de sortir et aller continuer encore mon entrainement que soudain le vieux, l'homme le plus âgé de notre petite tribu m'interpela en disant :

    « Dis-moi Tensei, pourquoi tu t'entraînes tous les jours de cette manière sauvage ? Tu sais que si tu continues comme ça tu risques de mourir ? »

    « Je m'entraîne pour apporter la paix, paix veut dire liberté ! Mourir ? Dans ce cas je préfère mourir en m'entraînent qu'en me faisant tué par eux ! N'oubliez pas cette phrase « Vaut mieux mourir avec dignité que de vivre dans la honte » Maintenant laissez-moi allez continuer mon entraînement et si vous êtes près à vouloir apporter la paix je vous conseille tous de vous mettre au travail, ce n'est pas en dormant que nous allons apporter la paix et gagner notre liberté ! Maintenant libre-à-vous de faire ce qu'il vous semble juste. » dis-je avec un ton sérieux !

    « Je comprends, je ne suis pas très surpris que tu possèdes cette fameuse D. dans ton nom. » Dit-il en ayant un sourire plutôt débile.

    Je n'ai pas très bien compris ce qu'il voulait dire mais, bon rien d'important je suppose. Je pris toutes mes affaires et je bougeais de notre repère avec toutes mes armes sur le dos, je partis pour m'entraîner en toute discrétion pour deux ans. Une fois que je réapparaitrais, je détruirai tous ces bourgeois qui nous domine depuis plus de sept ans.

[justify][list]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-ahmato.forumgratuit.org
Naruto Uzumaki
Sannin Légendaire de konoha
Sannin Légendaire de konoha
avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 20/11/2010
Age : 24

Feuille de personnage
Vie :
1815/2000  (1815/2000)
Chakra:
740/2000  (740/2000)
Ryos: 2500

MessageSujet: Re: rrreeerererrerererererre   Sam 12 Nov - 23:12

:: Chapitre III :: L’adolescence



Deux ans plus tard, mon entrainement enfin terminé, maintenant j'ai 16 ans et je suis devenu un vrai guerrier. Pendant ces deux années, je me suis débrouillé seul pour me nourrir, pour me protéger, pour me soigner, pour tout enfaite et je n'ai vu personne pendant ces deux ans, j'ai bien dit personne. A part des animaux sauvages etc ... Sinon rien. Équiper de mes vêtements toutes déchiré de mon visage montrant une soif de vengeance et de mes armes, je pris la direction pour aller vers notre repère et trouver les autres afin de pouvoir nous venger. Les bourgeois ne se doutais de rien sur nous et ils s'attendent encore moins à nous voir débarquer devant eux pour une vengeance. Cette vengeance sera terrible, j'espère que nous pourrions enfin voir les deux couleurs ayant disparu depuis une dizaine d'années, le rose montrant l'amour et le blanc montrant la paix et la liberté de chacun. Une fois arrivée au repère j'aperçus tout le monde en train de dormir certains avaient grossit surement qu'ils sont beaucoup mangés ces dernières années mais, comment ? En les regardants dormir je lisais en eux qu'ils n'avaient aucune haine envers les bourgeois et qu'ils sont vécus deux ans de bonheur sans moi or, que pendant tout ce temps j'ai mis ma vie en danger pour les sauver de cette dictature.


Qu'est-ce qui s'est passé depuis mon absence je n'arrive toujours pas à le comprendre, j'espère avoir une réponse de leur part et une bonne réponse. Bon vu qu'ils dorment je vais attendre qu'ils se réveillent, un peu de preuve de respect qu'à même. Je me posais sur une chaise que je n'avais jamais vue avant par ici et je remarquais que notre repère avait beaucoup changé, beaucoup changé ! J'ai hâte de connaître la source de ce changement. Je me dirigeais au fond du repère et j'aperçus un réfrigérateur, je me permis de l'ouvrir et de nourrir mon estomac qui a faim, très faim. Ensuite je me redirigeais vers la chaise et je m'installais pour faire une petite sieste. Dix minutes plus tard le vieux se réveilla et très surpris de me voir ici, dans le repère mais, très content aussi. Il se rapprocha de moi en essayant de faire le moins de bruit possible afin de ne pas réveiller les autres, puis il me caressa le visage avec ses mains toutes mortes, d'ailleurs je sens que lui aussi ne va pas tarder à nous quitter bref, ensuite il pris la parole en disant :

« Tensei ? Tsubaki D. Tensei ? C'est bien toi ? Qu'est-ce que tu as changé mon fils, tu as fait quoi pendant ces deux dernières années ? Nous on t'a cherché partout et on t'as pas trouvé, pour l'histoire de vengeance on croyait que tu n'étais pas sérieux mais, finalement si à ce que je vois. »


« Tss.. Je ne sais même pas pourquoi je pers mon temps avec vous !! Expliquer-moi d'où sort toutes ces richesses ? »

« Ne dis pas ça mon fils, la vengeance tu dois l'oublier c'est du passé, maintenant tu as la liberté, nous avons tous la liberté, nous avons conclu un marché avec le chef des bourgeois. Donc, oublie la vengeance mon fils. »

« Ne m'appeler pas comme ça, je ne suis pas votre fils, vous avez vendu votre âme et je ne pense pas que quelqu'un de ma famille ferait une chose pareille. Allons-y montrer-moi ce fameux chef de bourgeois. »


Après avoir fini ma phrase je sortis du repère et j'attendais le vieux dehors. Quand je lui ai demandé de me montrer ce fameux chef, c'est pour pouvoir me venger, rien d'autre et j'espère que j'accomplirais cette première objectif, sinon les deux ans d'entraînement n'aurons servi à rien. Bref, quelques secondes après ma sortit du repère, le vieux sortit à son tour et se dirigea vers l'endroit ou se trouvait ce fameux chef et quant à moi je me contentais de le suivre. Soudain le vieux toqua à la porte soit disant la maison du chef. Une maison de luxe contrairement à nous. Bref, on entra à l'intérieur l'autre vieux soit disant le chef nous accueillit, je le regardais mal, très mal avec une haine que personne ne peut approuver et quand je m'apprêtais à passer à l'action une jeune fille ayant environ quatorze ans sortit de la chambre et se cacha derrière moi quand elle me regarda, en voyant cette jeune demoiselle, tous mes agissements insensé on disparut, mon cœur battait à une vitesse phénoménal, qu'est-ce que ça veut dire ? Pourquoi m'arrêtais-je à cause de cette jeune fille ? Or, que j'étais près de réussir mon coup.

Ce n'est pas normal y a un truc qui cloche, est-ce qu'elle possède une sorte de pouvoir afin de pouvoir m'arrêter et changer le battement de mon coeur ? Peut-être, qui sait ! Je l'a regardais avec un air un peu surpris et soudain j'aperçus qu'elle était toute rouge ? Qu'est-ce qui se passe, je ne comprends pas ! Elle avait un livre dans la main, enfin je m'en foutais un peu du livre, je veux seulement savoir ce qui se passe avec mon corps ! Sans hésiter je m'approchais d'elle et à cet instant elle rougit encore plus que tout à l'heure. Son visage était tellement rouge, on dirait une tomate. Je parlais sans savoir ce que je disais et ma parole l'a fit rougir encore plus, on dirait qu'elle souffre de quelque chose, comme si elle était malade, sur le point d'exploser. Pendant le temps qu'on s'observe, les deux vieux se parlaient entre eux et ne remarquaient rien sur nos comportements. Encore une fois sans le vouloir, je lui proposais de sortir dehors afin de prendre l'air, elle accepta sans hésiter et sa mère débarqua aussitôt que possible en prenant le livre de sa fille et en lui faisant un gros bisous, on dirait qu'elle était contente de voir sa fille aussi rouge. Avant de sortir son père me parla en disant :

« Salut à toi Tensei, ravi de faire ta connaissance, amuse-toi bien avec ma fille et ne faites surtout pas de bêtises. » dit-il en souriant !

« Oui messieurs, ne vous enfaites pas, je vais apprendre des choses très intéressantes à votre fille. » Dis-je en étant pas moi-même.

Sa mère prie la parole en disant : « Je suis vraiment content que ma fille fait connaissance avec un garçon, en plus il est très mignon ce petit, jusqu'à ou vont-ils allez ? Je dirais très loin. » Dit-elle en faisant un gros sourire.


Bref, quant à moi et la fille nous nous quittâmes la maison de la fille et nous nous dirigeâmes vers un endroit un peu désertique où il n'y a personne à part la nature. Nous nous baladâmes pendant un bon quart d'heure et ensuite la pluie commençait à prendre le dessus sur cette journée qui était assez agréable. La jeune fille pensait à tout car, elle avait un parapluie sur-elle, heureusement pour nous d'ailleurs. La pluie était si forte que le parapluie s'envola, je me contentais de prendre sa main et de continuer notre chemin sans parapluie. Je l'accompagnais chez-elle puis nous nous continuâmes tous les jours de nous voir, jusqu'à ici je n'étais pas moi-même car, moi celui que j'étais avant, c'est l'homme qui est remplit de haine et pense qu'à la vengeance, j'étais pas quelqu'un qui pensait à l'amour comme maintenant. Je compris enfin que j'avais deux personnalités, un qui pense qu'à la vengeance et un qui mène une vie assez agréable et ne pense plus à venger ces parents etc ... L'un essayait d'écraser l'autre tous les jours c'étaient comme ça. Enfin bref, quant à moi et à la jeune fille qui s'appelait Hauyna, nous nous menâmes une assez belle vie car, je sortais avec elle et je faisais tout pour que je reste moi-même et que je ne me fasse pas bouffer par mon autre personnalité, j'aime beaucoup cette jeune fille et je tiens à elle donc, je ne veux pas mener une vie qui me mènera à ma perte.

Deux ans plus tard, je sortais toujours avec elle et mon autre personnalité ne m'a pas bouffer, il n'a même pas fait signe de vie donc, c'est plutôt une bonne nouvelle non ? Enfin bref, notre amour commençait à être sérieux et ça va surement ce terminé sur un mariage, j'ai que dix-huit ans et elle n'avait que seize ans, c'est encore jeune mais, c'était vraiment du sérieux. Grâce à nous deux, l'île retrouva le vrai amour et la vrai paix car, nos deux familles se sont unies grâce à notre couple, nous deux nous avons réussi à changer une île entière, c'est ça que j'appelle le destin, est-ce la clef de Mayori est en moi ? Non faut pas trop rêver non plus. Quelques mois plus tard nous nous apprîmes que nous allâmes avoir un enfant, quelle surprise, on s'attendait pas du tout à cela mais, bon c'est la vie, c'est un accident mais, ce n'est pas grave on sera encore plus heureux en ayant un enfant. Tout le monde était contre cette enfant pour quelle raison je ne sais pas mais, moi et ma femme étions contre eux car, on voulait absolument garder cette enfant.

Avant que l'enfant voit le jour nous nous mariâmes pour de vrai et pour de bon, nous sérions un couple pour toujours, celui qui entrera dans l'histoire de cette île, qu'est-ce que c'est beau de voir cette couleur blanc et rose. Mon objectif est atteint donc, je n'ai plus besoin de me venger ou quoique ça soit, j'espère que cette autre personnalité disparut à jamais ne reverra jamais le jour car, moi, Tsubaki D. Tensei je suis l'homme le plus heureux au monde aujourd'hui. J'espère que ma mère voit ce que j'ai réussi à accomplir et j'espère qu'elle est fier de moi. Le clan fini par former qu'un c'est-à-dire plus de tribu et plus de pauvre d'un côté et riche d'un autre. C'est ça que j'appelle la paix et la liberté, étant donné que c'est le jour de mon mariage je fus un vœux ce vœux était que cet instant dur le plus longtemps possible voir une éternité. Nous nous décidâmes du prénom de notre futur garçon, il s'appellera Ahmato, Tsubaki D. Ahmato et Hauyna était d'accord avec moi enfin, elle ne me contredit pas.

Un soir où tout le monde dormaient tranquillement, mon autre personnalité pris le dessus et était près à tous les bourgeois de toute façon il en reste pas beaucoup et ceux qui restent sont tous dans la maison des parents de Hauyna, c'était l'occasion ou jamais pour mon esprit inférieur qui réussit à prendre le dessus. Cette soif de vengeance n'avait pas disparut, elle s'est contenté de disparaître et reparaitre avec une puissance hors du commun, malheureusement une fois qu'elle pris le dessus je ne pouvais plus rien faire même si je voulais de toute ma force de toute mon âmes qu'il me laisse tranquille. C'était impossible et rien ne pouvait plus l'arrêter, rien. Enfin bref, j'entrais dans la maison des parents de Hauyna et j'exterminais tous les bourgeois qui étaient sur cette maison et j'écrivais sur le mur avec du sang « La justice est faite » puis je retrouvais mon esprits et à cet instant j'étais choqué de voir ce que j'ai fait et pour cacher que c'est moi qui a fait cela, je balayais toute la maison en me débarrassant des corps et je laissais un message soit disant écrit par le père de Hauyna. Ce message était destiné à elle, c'était écrit que ces parents et tous les anciens bourgeois étaient partis sur la mer bleue pour prendre des vacances et c'est ensuite que je rentrais chez-moi près de Hauyna.

Un ans après la naissance d'ahmato nous nous décidâmes de chercher Mayori Meiun pourtant ma mère et le vieux Yamato se sont sacrifiés pour le faire disparaître, pourquoi le chercher alors ? Ce n'est pas ça la question qu'il faut se poser. J'étais déterminé à trouver cette clef, une fois qu'elle est en ma possession, je serais l'homme le plus puissant même si ce n'est pas mon réel objectif. Mon réel objectif est d'apporter la paix à chaque île qui en aura besoin, je ne veux plus que les autres vivent des événements comme j'ai celle que j'ai vécu. En prenant ma femme avec moi et l'enfant sachant que le danger nous attendait, nous nous dirigeâmes vers la mer bleue afin de trouver cette fameuse clef. J'espère que nous arriverons à la trouver. La mer bleue était gigantesque comparer à notre île, notre île était vraiment petite, tout petit comparer à cette mer. Avec notre bateau volant, un tout petit bateau qui était fait par les charpentiers de notre île, il y a longtemps, nous nous embarquâmes vers une île inconnue. Une fois arrivée, je voyais presque personne, on dirait une île désertique. C'est à cet instant que je pris la parole en disant à ma femme :

« Chérie, trouves-tu que c'est normal qu'il n'y a personne sur une île aussi gigantesque ? »

« Non ! Il y a quelque chose qui cloche et je pense que l'on ne va pas tarder à le découvrir. » Dit-elle avec une assez grande sérénité !

Elle avait ahmato tout près d'elle et je l'attrapais par la main pour visitze cette île, celui-ci n'avait qu'un ans on aurait mieux fait de le laissé sur notre île. Je laissais Ahmato et sa mère sur une chaise se trouvant près d'un bar et quant à moi et le navigateur nous nous décidâmes d'aller chercher la nourriture. Pendant ce temps des gens inconnus se sont attaqué à Hauyna et Ahmato, malheureusement eux deux trop faibles ne savait pas encore se défendre. Ils sont pris Ahmato et disparut avec. Soudain quand j'arrivais sur la place j'aperçus Hauyna était en train de pleurer, elle m'expliqua tout ce qui s'est passé et soudain je me mis en colère, très en colère, le sourire dont j'avais il y a quelques instants à disparu encore une fois la vengeance je voulais trouver ceux qui sont faits ça et leurs régler leur compte, c'est enfoiré se prendre à une femme et un enfant sans défense, quelle honte. Nous nous metâmes à la recherche de Ahmato c'était notre priorité et c'est ensuite que nous nous chercherons Mayori Meiun la clef du destin.

:: Chapitre IV :: Trop Faible





Avant de s'attaquer sur les recherches de notre fils, je décidais d'entrainer Hauyna, elle en a vraiment besoin, si elle ne sait pas se battre ce qu'elle n'est pas digne d'être une Tsubaki donc, il était en mon devoir de lui apprendre l'art du combat. J'ai passé deux ans dans des conditions très difficiles afin d'apprendre à me battre tout seul, me défendre tout seul et protéger mes proches, même si cette force est encore loin d'être parfait, elle peut beaucoup m'aider et l'enseigner à ma femme ne serait pas une mauvaise idée. Si elle parvenait à apprendre à se défendre toute seule, se battre toute seule, elle pourra enfin se protéger sans avoir besoin de mon aide et peut-être protéger son fils si l'on le retrouve bien sûr. Bref, après avoir quitté l'ancienne île, nous nous trouvâmes sur une nouvelle île de West blue et c'est ici que je décidais de passer un peu de temps pour apprendre à Hauyna l'art du combat et c'est ensuite que nous où j'irais chercher Ahmato.

Nous sommes maintenant sur une île se trouvant sur West blue, une île très calme et très agréable pour s'entrainer. Hauyna et moi faisons toujours des combats, de petits combats pour connaître notre niveau et elle est très faible. Je lui donnais dix jours de repos, pendant ces dix jours, elle pouvait faire ce qu'elle voulait mais, une fois ce délais passé l'enfer commencera pour elle, j'espère que saura emprofiter de ces belles dix jours. Si j'étais elle, je me reposerais au maximum et je mangerais tous ce qui me plaisait, enfin bref. Les dix jours étaient passés et aujourd'hui nous allâmes commencer le premier entrainement, je pris deux bouts de bois et je lui donnais et l'autorisais à n'importe quel objet ou arme. Elle décida de prendre aussi deux bouts de bois, j'espère qu'elle consciente de ce qu'elle fait.

Ce n'est pas parce que j'ai pris deux bouts de bois qu'elle devrait faire pareille, il va falloir qu'elle arrête de me sous-estimé et moi faudrait que j'arrête de me surestimé. Bref, le combat avait commencé, le premier qui décida d'abandonner aura gagner et si personne n'abandonne jusqu'au coucher du soleil le combat sera arrêté automatiquement. Après un long moment d'échange de coup je décidais de passer aux choses sérieuses et je n'avais aucune pitié envers elle, qu'elle soit une femme, ma femme et ou encore plus faible que moi c'était la seule solution pour qu'elle puisse augmenter en puissance. Grâce à mon entrainement d'avant je réussi à lui faire tout ce que j'avais appris et grâce à cela je lui portais des gros coups sur le visage, le ventre un peu partout et elle saignait de partout et décida de ne pas abandonner, c'est à partir de ce moment que je l'a considérais comme une vraie Tsubaki.

Il était environ 16h et elle ne voulait toujours pas abandonner et continuait de résister si je continuais de cette façon encore une heure de plus et elle sera surement morte donc, je décidais de lui laisser une chance de croire qu'elle est capable de me battre, qu'elle peut avoir confiance en elle, il suffit qu'elle à l'envie de faire et de réussir. Je faisais style le mec fatigué après 12h de coup porté sur une femme et c'est à cet instant qu'elle avait pris ses bouts de bois et elle me mettait des coups énormes que même moi je commençais à saigner de partout mais, je n'abandonnais pas et je pense qu'en me voyant comme ça, elle n'abandonnera plus jamais. Je lui laissais l'avantage de combat, elle me défonçait plus de 3h de temps et c'est à cet instant que le soleil se coucha et nous nous décidâmes d'arrêter pour aujourd'hui. Je me rapprochais d'elle en la tenant près de moi et je décidais de me reposer et c'est là qu'elle décida de prendre la parole en disant :

« Tensei, dis-moi tu as fait exprès de me laisser gagner à la fin non ? Ment pas car, tu ne sais pas mentir. »
dit-elle avec un visage cachant beaucoup de mystère.

« Ouais, je n'ai pas besoin de cacher cela. Je ne pouvais plus continuer de te frapper sinon tu allais surement mourir, ne t'inquiète pas d'ici un mois tu seras très forte, une vraie guerrière, c'est juste une question de temps. Tu as besoin d'un entrainement intensif contrairement à ce qu'on a fait tout à l'heure. Moi j'appelle ça, un échauffement. » Dis-je en prenant un air confiant.

« M'ouais, je ferais tout ce que je peux, je ferais de mon mieux mais, dis-moi, tu comptes chercher Ahmato où tu l'as déjà oublié ? » dit-elle en prenant un air inquiet.

« Regarde-moi ! J'espère que tu as la réponse à ta question. Assez discuter dort bien et nous continuerons l'entraînement demain matin. » dis-je en essayant de la convaincre.


J
e réussis enfin à la convaincre et c'est à partir de là que nous décidâmes de dormir afin de récupérer un peu d'énergie pour l'entrainement qui va suivre demain matin. Après une bonne nuit de sommeil, je me réveillais tout seul contrairement à d'habitude et j'aperçois quelqu'un qui est en train de courir, trop pressez surement en venant vers ma direction. Heureusement que Hauyna dormait encore ... Je me mis sur ma garde au cas ou cet homme compte s'en prendre à nous soudain il s'arrêta devant moi et pris la parole en disant :

« Monsieur, excusez-moi de vous déranger, c'est bien vous Tsubaki D. Tensei ? » dit-il en étant à bout de souffle.

« Ouais c'est moi, que me voulez-vous ? Et comment m'avez vous trouvé ? Et comment connaissez vous mon nom ? Dis-je avec beaucoup d'inquiétude.

« Navré de vous déranger mais, vous devez m'aider, nous aidez. Un homme du nom de Nagato, Tsubaki D. Nagato à détruit notre village et pris nos richesses, juste avant la marine nous en voulaient aussi parce qu'on avait des mouvements révolutionnaires, cet homme Nagato il a dit que vous pouviez le battre et nous rendre notre bien et il a aussi dit qu'il détient votre fils Ahmato. Je peux vous conduire à l'endroit où il se trouve si vous le voulez bien ? »

« Allons y tout de suite !! Ah non attendez, allez-vous cacher dans mon navire je vais déposer ma femme quelque part et ensuite nous iront à l'endroit où se trouve ce mystérieux Nagato. »

Comment est-ce possible, Nagato ? Tsubaki D. Nagato ? Je n'ai jamais entendu parler, j'espère que ce n'est pas un bourgeois cherchant à se venger. Peu importe l'importance ce qu'il a Ahmato, mon fils, notre fils je le libèrerais et je recruterais ces révolutionnaires. L'homme me donna toutes les informations sur ce mystérieux Nagato et alla se cacher dans le navire maintenant j'attendais plus que Hauyna se réveille pour lui apprendre que nous devons quitter cette île sans lui donner plus d'explication. Bref, quelques minutes plus tard, ma femme se réveilla enfin et c'est là qu'on pris le temps de discuter un peu sur son entrainement et comme d'habitude en étant manipulateur je réussis à la convaincre de quitter cette île et d'aller sur une autre nommée L'île apaisante pour quelle raison je ne sais pas encore. J'espère seulement pour elle qu'il n'y aura pas de réel danger qui pourrait mettre sa vie en jeu et j'espère aussi qu'elle ne va pas s'amuser aux héros en voulant sauver les gens dans la misère. Une chose est sûr, elle ne me le pardonnera jamais pour ce que je vais faire, que je compte faire.

Bref, deux jours plus tard nous arrivâmes enfin à la destination, une île bien loin de l'endroit où se trouve Nagato c'est là que je déposais ma femme en lui disant d'aller faire du shopping et ensuite je pris le bateau pour quitter l'île, je l'abandonnais en quelque sorte mais, c'était pour son bien, pour sa sécurité et pour voir comment elle peut se débrouiller toute seule. J'ai déjà passé ce genre de test quand j'avais 10 ans maintenant c'est à son tour et quant à moi je dois retrouver cette enfoiré gardant mon enfant depuis deux ans. Il devrait avoir honte et c'est qui est sûr ce qu'il n'est pas un Tsubaki, un vrai tsubaki n'aurait jamais enlevé un enfant âgé d'un ans à sa mère. Enfin bref, nous quittâmes de nouveau cette île pour aller maintenant sur l'île puante, drôle de non, c'est une île se trouvant au fond de West blue. Quelques jours plus tard nous arrivâmes enfin à la destination et ce mystérieux nagato nous attendait depuis très longtemps, je le voyais du bateau, il était assis sur un rocher et portait un masque assez bizarre ainsi qu'une cape noire. Je ne savais pas que c'était lui heureusement que la personne étant dans mon bateau me le montra. Bref, j'étais près à me battre pour défendre mon honneur ainsi que celui de ma femme et surtout pour récupérer Ahmato. A pend descendu, il pris la parole en disant :

« Tsubaki D. Tensei !! J'ai sauvé ton enfant dis-moi merci déjà. Me reconnais-tu ou pas encore ? Peu importe ça n'a pas d'importance alors, comme ça moi et toi avons le même but ? Mayori Meiun ! HAHAHAHAHAHA !!!! » dit-il en s'éclatant de rire ...

« Enfoiré, je ne suis pas ici pour plaisanté, rends-moi mon enfant et tout de suite ! Comment connais-tu l'existence de Mayori ? » Dis-je en faisant des gros yeux énormément surpris.

« Ne dit pas bêtises voyant, tu es le sauveur de notre île et tu es celui qui va mourir de mes propres mains étant donné que tu deviens mon ennemi n'° 1 sachant que tu cherches Mayori Meiun aussi. C'est vraiment dommage de mourir si bêtement non ? T'aurais dû resté où tu étais et vivre comme tu vivais au lieu de fourrer ton nez partout, ta persévérance te faire tomber un jour et si elle te faisait tomber aujourd'hui ? HAHAHAHA !!! »

Je ne répondis pas à ses provocations, je me contentais de prendre mon sabre et de me mettre en position de combat. Celui-ci continua de rire dans tous les sens pour quelle raison je ne sais pas et lui aussi se releva de son rocher en faisant appel à quelqu'un qui ramena Ahmato. Je l'ai vu de mes propres yeux comme je le voyais en face de moi c'était bien et bel Ahmato, notre fils ayant que trois ans. Celui qui avait ahmato dans ses bras se dirigeait vers la mer et il s'apprêtait à poser ahmato dans une barque afin de pousser la barque pour qu'il se fasse prendre par la vague qui n'allait pas tarder à venir. C'est à ce moment-là que le gars qui m'a amené ici c'est mis devant l'autre ami de Nagato et décida de l'affronter soudain il a reçu un truc énorme et dur en plein dans le ventre c'était un truc rose, qu'est-ce que c'était je ne sais pas et je ne vais pas tarder à le savoir, l'autre homme qui m'avait accompagné est terminé, sa vie s'achevait ici. Quant à moi je n'ai pas 36 000 solutions, soit de les vaincre, soit de me faire tuer. Ahmato a été posé sur la barque et je m'apprêtais à aller vers lui afin de me débarrasser de l'autre homme que Nagato se mit devant moi en me donnant un coup qu'il l'appela le coup du cristal. C'est là que j'ai compris qu'il utilisait le cristal.

Bref, le vrai combat allait enfin commencer, qui allait sortir vainqueur ? Nous n'allons pas tarder à le savoir. Nagato commença par lancer une flèche de cristal sur son propre allié et le tua sans aucune hésitation puis poussa la barque ou Ahmato était dedans, quelques secondes plus tard la vague s'attaqua à Ahmato qui lui disparut avec la barque en quelques secondes, ma colère augmentait, je me sentais faible encore très faible pour pouvoir protéger mes proches. Comment vais-je me prendre pour vaincre cet enfoiré de Nagato ? Peu importe le moyen et ou la façon j'arriverais, je le vaincrai, je n'ai pas trop le choix de toute façon. Il commença par transformer tout son bras en un gros cristal avec le bout qui avait un pointu comme un couteau puis il me transperça l'épaule droite sans hésiter il s'attaqua à l'épaule gauche et c'est à cet instant qu'il aperçut quelque chose d'anormal et moi aussi je sentais l'odeur ennemi. Je me relevais aussitôt que possible puis avec la volonté de ne jamais abandonner je pris mon sabre puis je me dirigeais vers sa direction pour lui porter un coup fatal afin de casser son cristal.

Celui-ci utilisa aussitôt que possible une sorte de technique que je n'ai rien vu passé, d'après un livre que j'ai lu il s'agit du haki de l'observation et il esquiva tous mes coups avec une telle facilitée, c'était quasiment une honte pour moi, je n'étais rien face à lui, je ne faisais pas le poids c'est sûr et maintenant c'est certain. Il est beaucoup trop fort pour moi mais, je ne compte pas abandonner du moins pas maintenant que j'ai commencé. Je préfère mourir dans la dignité que de vivre dans la honte. Il me donna un gros coup de poing cette fois-ci en se servant de son haki la couleur de l'armement et il me propulsa loin, très loin, la douleur était énorme, je souffrais tel que je n'ai jamais souffert, c'était une souffrance énorme comparer à mon enfance. Que va-t-il se passer maintenant ?

:: Chapitre V :: La puissance




en cours ...

[/list][/justify]


Vie
Privée

Toutes les informations qui suivent sont facultatives ...


• Age : 17 ans
• Localisation : Orléans
• Prénom : Ahmat
• Passions : Football - Manga - Ordinateur - Dormir - Rêver
• Personnage du manga préféré : Luffy - Zorro - Jimbe - Robin - Hancok - Bref, j'aime presque tout le monde mdr!!
• Comment avez découvert le forum ? Sérieusement, je ne me rappelle plus. Ah si la pub à la télé ça vous dit quelque chose ? mdr
• Comment trouvez vous le forum ? Bien juste le couleur de fond qui est à modifier sinon tout est parfait Razz
• Que faudrait-il changer ? Lisez plus haut !
• Autre chose ? Ouais J'ai envie de rp mais, pas de faire ma prez, vous pouvez le faire à ma place ? mdr
• Code secret du règlement : Code validé by Yuki ~
[/justify]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-ahmato.forumgratuit.org
 
rrreeerererrerererererre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:24 Chrono:. :: Preface :: Preface-
Sauter vers: